Une démarche d'ancrage dans le territoire

L’analyse fine du territoire a guidé les études d’aménagement présentées dans le dossier de concertation de publique. Les équipes d’urbanistes et de paysagistes qui sont intervenues dans les études préliminaires proposent ainsi de s'inspirer de l’identité du paysage pour donner à l’aménagement des traits de caractère cohérents avec l’environnement.
Les « figures paysagères », les lignes formées par la topographie et les infrastructures, les pratiques de labours (sens des sillons), les matériaux et végétaux repérés sur le site, ont servi de modèles aux hommes de l’art. L'accès au parc multimodal de Longvilliers depuis la route départementale 149 prendra en compte la circulation des engins agricoles. L'aménagement réalisé soulignera le contexte agricole de la commune de Longvilliers.

LE BÂTIMENT, FIGURE ARCHITECTURALE
L’implantation du bâtiment d’accueil de la gare de bus est déterminante dans la perception du projet : en point bas ou en point haut, parallèle ou perpendiculaire aux lignes de force du paysage, il constitue un repère identifiant l’équipement.
Dans tous les cas, cet abri équipé sera construit en pierres locales comme la majorité des bâtiments édifiés sur le territoire. Son toit pourra reprendre le profil des toitures avoisinantes ou être constitué d’une terrasse plantée.


Les trois scénarios soumis à la concertation proposent un équilibre entre compacité et inscription paysagère. Ils seront conformes aux règlements d’urbanisme de la commune de Longvilliers.